Articles

Dimanche prenez l'air, c'est pas loin

Image
 Ils vous en sauront gré

250 Collégiens au cinéma La Source

Image
  « Outre l’opportunité offerte aux collégiens de découvrir le monde du film documentaire, cette option constitue un véritable atout pour envisager de consolider l’avenir de ce collège. » Affirmait Bruno Faure le jour de l’inauguration de la CHAC avant de poursuivre. « Nous dotons cinq collèges qui flirtent avec la centaine d’élèves dont les JSP à Pierrefort, Le Raid Multisports de pleine Nature à Allanche, le cinéma documentaire ici… Nous désectorisons ces établissements qui peuvent recevoir des élèves de régions voisines, mais aussi d’ailleurs. Nous souhaitons préserver notre maillage des collèges cantaliens et développer leur attractivité. Ce genre d’établissement éveille la curiosité. Cette situation crée un environnement favorable. » Louis Pasteur, Maurice Peschaud et Les gorges de la Truyére se retrouvaient dernièrement au cinéma La Source pour visionner plusieurs courts métrages. Productions effectuées par Adociné 15, l’émanation pratique de la Classe à horaires aménagés c

Un conseiller numérique et des services administratifs

Image
  Rien que pour vous, même en été.

PISCINE MUNICIPALE

Image
OUVERTURE À PARTIR DU SAMEDI 2 juillet Horaires le samedi 2/juillet et dimanche 3 juillet 10h - 13h / 15h - 19h EN RAISON DE LA PÉRIODE SCOLAIRE Semaine du lundi 4 juillet au jeudi 7 juillet 10h - 13h / 15h30 - 19h Fermeture le mardi matin 5 juillet À compter du vendredi 8 juillet horaires habituels Tous les jours 10h - 13h et 15h - 19h Sauf le Mardi 15h – 19h uniquement  

Un film de Léo Pons avec Antoine Tomé et David Levadoux.

Image
Ce court-métrage associe les étranges légendes d’Auvergne à la période glaçante de l’occupation. L’histoire met en scène un officier allemand qui s’égare dans les monts du Cantal et qui trouve refuge dans un mystérieux buron… En Hiver 1943. L’officier Hauptmann se lance à la poursuite de maquisards dans les environs de Salers. Alors que la nuit tombe, il perd son chemin et s’égare dans les monts du Cantal. Le soldat finit par trouver refuge dans un mystérieux buron. Le spectateur va vite se rendre compte que dans les Monts du Cantal, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être… Le jeune réalisateur Cantalien Léo Pons a toujours été attiré par les histoires étranges, énigmatiques, aux chutes inattendues et surprenantes. Pour « Le Buron », son troisième court-métrage, il puise son inspiration dans les légendes traditionnelles de sa région, mais également dans des recueils de nouvelles tels que « histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe ou encore la série « La Quatrièm

Une fête du sport bien dans le ton.

Image
  Ne dit-on pas que le sport reste une fête, moment de divertissement et de découverte, d’affrontements fair-play, de dépense physique et dépassement de soi. Sa fête, ce jour de réjouissance, veut sublimer les disciplines pour les sortir de leur ghetto en proposant des ateliers de détection à travers quelques épreuves d’habileté. Ce 25 juin les amicales, du moins certaines, cinq exactement : l’association sportive Caldaguès, le tennis club Caldaguès, Chaudes-Aigues Pétanque, handball Chaudes-Aigues ainsi que le golf de La Valette, proposaient des ateliers. Leur plus grand dénominateur commun demeure cette propension à se servir exclusivement de projectiles ronds : boules, balles, petites, moyennes ou grosses. Chacune tenait un stand à la disposition du public pour attirer ceux qui aimeraient bien, mais n’osent pas. Grâce à des jeux d’adresse, chaque intervenant, pour intéresser les épreuves, pouvait empocher dix points. Le gagnant devenait celui qui obtenait le résultat le plus é

En hommage et souvenir du 20 juin 1944

Image
Le Pont-Rouge permettait à la nationale 121 Chaudes-Aigues - Laguiole de franchir le ruisseau du Levandès. Les responsables de la résistance d’Auvergne avaient choisi cet emplacement comme avant-poste du « Réduit de la Truyère » ». Ils en avaient confié la garde et la défense à la 8 ᵉ compagnie F.F.l. et au maquis d’Aubrac venu en appui depuis l’Aveyron proche. Le 20 juin 1944, la position subit une attaque par une forte colonne allemande. Au Pont-Rouge, puis au Bois de Védrines, les partisans essaient de persévérer, mais ne peuvent rien face à la supériorité de l’ennemi : les Allemands forcent le passage et s’ouvrent la route vers Chaudes-Aigues. Aujourd’hui, un monument, deux stèles et la tombe du lieutenant Monod témoignent du sacrifice de 10 volontaires « morts pour la France » . Une délégation d’associations et personnalités civiles et militaires rendait hommage ce samedi 25 juin à tous ceux tombés pour la France dans ces combats. Le pèlerinage débutait dans le souvenir de l’ex