Articles

À la recherche des explosions perdues de l’Aubrac avec Frédéric Lécuyer.

Image
Les 3, 17 et 24 août    Volcanologue de terrain et médiateur, son riche itinéraire marqué par la découverte du volcanisme actif a beaucoup influencé la passion de Frédéric Lécuyer de transmettre et faire partager la magie des cratères. Docteur en sciences de la terre, il devient auteur, conférencier, journaliste et réalisateur. Son parcours commence en Aubrac, notamment du côté de Saint-Urcize dont il connaît chaque recoin du ruisseau de la Cabre au puy de Gudette. Il assouvit son enthousiasme sur tous les continents. En 1993, il organise le tournage en Indonésie d’une série retraçant la vie d’Haroun Tazieff, pour Antenne 2. Il passera plusieurs années à Tondano au nord de Sulawesi afin d’étudier le volcanisme indonésien pour sa thèse de doctorat de l’université de Clermont-Ferrand. Il sera conseiller spécial de la région Auvergne dans l’élaboration de Vulcania. Il donne corps, en collaboration avec Christian Bouchardy,à son premier film «  La passionnante histoire des volcans d

Mère et fils exposent à la médiathèque.

Image
Depuis plusieurs années maintenant la médiathèque Saint-Jacques expose les travaux, durant les mois de juillet et août, d’artistes locaux : peinture photographie ou sculpture. Pour ces temps estivaux Loïc Vialard et Sandrine, sa maman, présentent tout au long de l’été quelques unes de leurs productions. Cette installation peut se résumer en deux mots «  patience et passion  » tant leurs créations relèvent de la minutie, du talent et de la rigueur. Elle, Sandrine, offre aux regards du visiteur une série de tableaux d’une maîtrise inaltérable que ce soit une tête de cerf, des Aubrac dans toute leur splendeur, des portraits ou une suite de toiles sur les paysages Aubraciens. L'exercice démontre la qualité de son esthétique sens artistique. Ces qualificatifs s’adressent également à Loïc. Après avoir travaillé durant le premier confinement, il investit ses gains dans du matériel photographique. Il part à la rencontre des animaux qui peuplent nos contrées. « Je marche au lieu de r

Mireï L.R., artiste plasticienne aux pénitents.

Image
    Pour cette année encore particulière, le Clac a souhaité inviter Mireï L. R. qui vit et travaille en région Auvergne-Rhône-Alpes. Rendre compte du champ le plus large de l’art contemporain avec son hôte 2021 demeure le dessein du Clac. Autre raison, la plasticienne connaît l’adresse Caldagués pour l’avoir visitée. Les lieux depuis trois ou quatre ans lui sont devenus familiers grâce à Éric Vassal le commissaire de l’exposition. Après avoir remercié les partenaires du Clac, le président Laurent Bout demandait à l’assemblée d’avoir une pensée pour Jean-Michel Herbel, décédé en début d’année. Toutes les œuvres présentées furent réalisées en fonction de l’ambiance religieuse de cette chapelle. Chaque objet converse avec l’architecture de l’espace. L’installation dévoile une diversité de propositions. Elle invite le visiteur, béotien ou expert, à profiter de ces différentes atmosphères et de solliciter l’éveil de son regard. Diplômée de littérature moderne et histoire de l’art, elle se

Quelques clichés...

Image
La catapulte en phase de réglages et contrôle   Imaginez vous à la place de la gueuse  

Sandrine Boucharinc marque une pause.

Image
C’est décidé Sandrine Boucharinc marquera une pause dans son enseignement chez Intergénération. Depuis plusieurs années, personne ne se souvient du nombre . Elle professait dessin et peinture, aux adhérents et avait su insuffler une dynamique au sein de l’association. Tout commençait à la bonne franquette quelques tables, quelques élèves et chacun prenait ce qu’il voulait ou pouvait. Puis les cours se sont structurés par catégorie d’âge dans une fourchette de 7 à 77 ans. Les marmots deux fois par semaine s'appliquaient après la classe. Les adultes en soirée pour les uns, en matinée pour les autres, selon les disponibilités de chacun au fur et à mesure les groupes s’agrégeaient. Une ambiance se créait. Les uns choisissaient le pastel, le voisin le fusain, d’aucuns l’huile ou l’acrylique. Une minorité donnait dans l’abstrait, la majorité dans le figuratif. Paysages ou animaux avaient la préférence. Sandrine cultivait la détente et le bien être, c’est dans une bonne atmosphèr

Les bonnes nouvelles de l’ Amitié en Caldaguès

Image
Après un printemps très compliqué, les activités reprennent doucement au club Caldagués des anciens. L’association enregistre 18 nouveaux adhérents depuis le début de l’année 2021. Tous les jeudis, ils marchent à 14 heures depuis Beauredon pour des parcours concoctés par Germain entre six et dix kilomètres, chacun selon son rythme. Les mardi et samedi à partir de 14 h 30, la pétanque s’ouvre à tous pour des parties très disputées avec quelques licenciés du groupe du président Serge Bonnal. Yolande et Jean-Pierre en assurent la responsabilité et l’animation. Le 17 août se tiendra leur tournoi à 15 heures. Dès le 15 octobre, jeux de cartes et autres divertissements reprendront le mercredi à partir de 14 heures au local de l’avenue Pompidou ainsi que l’atelier rotin sous la houlette de Colette. Du 20 au 23 septembre, ils effectueront une escapade d’automne à Monaco, Nice, Grasse par le Verdon. L’excursion s’avère complète. En octobre se déroulera un concours de belote triangulair

La catapulte humaine bientôt en service

Image
    Après l’escalade, le ponting, le canyoning, la via-ferrata, le parcours aventure voici qu’arrive la catapulte humaine. Un défi lancé en Caldagués par «  Extréme évasion  » l’émanation de «  Truyére évasion » pour cet atelier si l’on peut l’affirmer ainsi. Derrière cette autre gageure Laurent Ajalbert et son camarade Mathieu Gras accéderont sans doute à un sommet. Encore que. L’attraction du Human Slingshot consiste à propulser de manière horizontale un individu placé dans un harnais spécialement conçu pour cette activité. Le jet s’effectue par l’intermédiaire d’un système de treuil, poulies, câbles et élastiques. L a force de catapultage peut aller jusqu’à 4,6 G se traduit par une vélocité de 0 à 130 kilomètres par heure en 1,4 seconde sur les 40 premiers mètres. Celle atteinte en fin d’accélération se situe entre 100 et 160 km/h, selon la grandeur de l’installation. La longueur parcourue par la personne catapultée varie de 45 à 80 mètres en fonction de son poids. Une expé