Articles

Affichage des articles du juillet 1, 2018
Image
Sébastien Peschaud s’installe chez Chris.

A 42 ans, originaire de Molompize Sébastien Peschaud vient de s’installer chez Chris l’enseigne incontournable pour s’offrir une pizza. Sortie de l’école hôtelière de Montluçon avec un CAP cuisine et BEP service en poche il incorpore l’armée où il restera cinq ans au 93é régiment d’artillerie de montagne des chasseurs alpins à Vars. À son départ avec un bagage plein de rigueur et expérience, il intègre la grande distribution dans laquelle il va souffrir des mentalités qui y règnent. Il s’activera ensuite de grossistes en restauration dans l’Allier durant plusieurs années . En 2013, il décide de revenir chez lui, presque à la maison. Il s’établit du côté de Fridefont, travaillera au Collège Louis Pasteur. Jusqu’au moment où, il empoigne sa liberté et s’installe « pastier ambulant », fabricant de pâtes, le seuldu Cantal, de 2016 à 2018. Tous les jours de marché Caldagués, il implante sa remorque, se taille une belle réputation en matière de tagli…
Image
Et un gala de danse pour en terminer

Aujourd’hui, la danse s’est démocratisée, est devenue une activité sportive et artistique aux multiples déclinaisons. Ce ne sont pas les enfants du mercredi d’Intergénération qui participent très investis à cet atelier qui vous diront le contraire. Sous la férule bienveillante d’Hélène Dizac, une vingtaine de filles se sont prêtées au jeu de la scène, s’y sont investi avec plaisir et enthousiasme dans des costumes réalisés par Mireille Nègre. Organisé au cours d’un week-end chargé l’événement a failli passer inaperçu. Leurs chorégraphies s’exécutaient sur des titres, rythmes et musiques d’aujourd’hui : Ofenbach, Rilès, Rock-City Mix, Pitbull ou Ed Sheeran. Une prestation appréciée, devant un public familial tout acquis à leur cause : parents, frères, sœurs, papy et mamie, cousins... La danse, propice au développement, contribue à l’épanouissement physique et sensible de chaque enfant : orientation spatiale, rapport à soi et aux autres, sensibilité a…
Image
Notez bien ce rendez-vous

Image
XVIe rencontres du patrimoine du Cantal.
La Fondation du Patrimoine, Délégation Auvergne représentée par madame Pascale Charmes, organisait le 15 juin une journée pour ses adhérents sur le site de Saint-Urcize et ses environs. Au programme une conférence de Yannick Delmas « Pierre sèche, filière d’avenir ». Ensuite Humbert  Jacomet, conférencier à Clermont-Ferrand, commentait le Trésor des pénitents.  Christian Reversat accompagnait une découverte du village puis celle de l’église et du « Musée du Trésor des pénitents ». Après le déjeuner, en la salle polyvalente, assuré par le Restaurant Remise, les participants se rendaient au four de Repon où Fabrice Sych, maçon, décrivait, ouvrage à l’appui, sa méthode de rénovation de cette splendide petite bâtisse.  Suivait une visite de celui de Sanivalo, sur la commune de Jabrun pour lequel une réfection s’envisagerait. Le manoir de Réquistat marquait la fin cette journée Aubracienne.
Image
Les caprices de l’orage
Dans la nuit du 3 au 4 juillet, vers quatre heures du matin, un orage éclatait dans le Caldagués. Bizarrerie, éclairs et tonnerre en tous lieux, mais précipitations inégales. Ainsi à Cromiéres 30 millimètres d’eau tombaient en peu de temps, 35 à Nazat avec de la grêle quand il ne s’en lâchait que quelques gouttes à Sansard ou 2 malheureux à Fridiéres. Sous la quantité de pluie, un talus s’est effondré sur une centaine de mètres du côté de Nazat. L’entrée de Montvallat était recouverte d’immondices, sable et cailloux issus de la descente vers le château. Si en plus de leurs déchaînements on doit subir les caprices des orages… Phénomènes météorologiques ? Conspirations extraterrestres ? Réchauffement climatique ? Vous allez voir que d’aucuns accuseront nos élus. Comme dit un mien ami « c’est le bordel partout, même au ciel »

Image
Le bouquet final des collégiens
C’est devenu une tradition pour ne pas écrire une institution, les collégiens et leurs professeurs, parents, amis, frères et sœurs s’accordent quelques heures à proximité de la sortie des classes définitive. Un temps propice à la présentation du bilan d’une année scolaire en forme de bouquet final. Un karaoké géant mis en place sur l’écran du cinéma La Source donnait le ton de la soirée. Suivaient trente minutes de compte rendu pédagogique sous forme de témoignage numérique toujours sur la toile de la salle obscure locale. Selon les documents le parterre s’amusait de certaines situations ou applaudissait : travaux pratiques sur les ruches ou séances d’éducation physique, etc. Deux projections complémentaires racontaient les voyages des classes de cinquième et quatrième à Londres dont le public a retenu la diversité et apprécié l’exotisme d’un pays qui roule à gauche. Les troisièmes montraient leur escapade ibérique au Pays basque espagnol de San Sebas…
Image
Saison en demi-teinte terminée pour le HBCA.
Les filles du hand finissent à la deuxième place du championnat mais nourrissent quelques inquiétudes pour la suite. Beaucoup de changements vont intervenir et compliquer la marche du club. Nous avons rencontré un long moment la présidente Angélique Rigal et le coach Manolo Garcia. Si des motifs de contentement existent avec par exemple le classement de trois coéquipières : Carole Sadron, Angélique Rigal et Flavie Tichit dans les dix premières en individuel. Cette année en demi-teinte ne convient qu’à moitié à Angélique Rigal qui aurait aimé jouer plus souvent : la poule ne comportait que six formations. Les matchs se déroulaient espacés de quatre à six semaines, ce qui n’incite pas à l’assiduité. Manolo Garcia a dû reprendre la phalange en cours de saison, cela ne donne pas un véritable atout pour obtenir des résultats. Mais les deux responsables ne se montrent pas totalement insatisfaits. « Le groupe s’est étoffé de plusieurs éléments, not…
Image
Attention à la date limite des inscriptions

Image
A la médiathèque jusqu'au 16 aout

Image
Image
Cherchez l'erreur.

Ce matin je me suis replongé dans ma photothèque et j'ai trouvé des clichés du 1er juillet 2017. 




 Surprenant! Non?