Articles

Affichage des articles du août 13, 2017
Image
Une soirée toute simple avec le « Souffle du Par ». Les journées se terminent toujours bien quand on sait que leur soirée se passera avec le « Souffle du Par », la chorale Caldagués. Aucun ingrédient ne manquait à celle du 17 août. Le groupe en pleine forme, Cathy Mery emplie d’entrain allait se transformer en animatrice pour le plus grand plaisir de tous pendant deux heures de concert. À peine débuter nous nous trouvions déjà à 23 heures. Avouons que le public s’avérait quand même tout acquis à la phalange locale. Nous ne dirons ici que les morceaux qui nous ont enchantés, frôlant l’excellence. Les autres pas nécessairement mauvais restent cependant sur le dessus du panier. Résidait dans l’air, ce frémissement qui appelait tout le monde à célébrer le beau chant dans la bonne humeur, la décontraction, la jubilation et le désir de partage. Partager sa satisfaction en applaudissant. Partager en offrant des chansons et des mélodies pour chacun selon ses goûts et ses envies. Pour notre par…
Image
Pour un atlas participatif
« La protection de la biodiversité particulièrement riche sur notre terroir est un des éléments essentiels de notre démarche. » Avec ce projet d’« Atlas de la biodiversité territoriale », le SYTEC souhaite améliorer la connaissance de son territoire, pour mieux la préserver et dans le même temps, la valoriser, aussi bien dans les documents de planification et d’urbanisme que dans le quotidien. « Dans ce magnifique secteur de moyenne montagne, nous considérons en effet que le maintien de notre environnement, nos paysages, notre patrimoine bâti et naturel constituent des priorités d’action, car ils sont des atouts incalculables pour l’avenir de cet espace encore sauvegardé. » L’implication de tous est importante pour plusieurs raisons : le recoupement des informations, l’observation de tout un chacun selon ses affinités et envies, la pluralité du sujet. Trois chapitres vont s’ouvrir. Les espèces emblématiques dans nos loisirs qu’elles soient rares, communes ou …
Image
Le conseil municipal avalise son entrée dans le futur parc de l’Aubrac.
En ouverture de la dernière réunion du Conseil municipal, l’assemblée recevait monsieur André Valadier, président du syndicat de préfiguration du futur parc naturel de l’Aubrac. L’ordre du jour comportait notamment l’adhésion de la cité thermale cantalienne à la charte du PNR Aubrac. Après le mot d’accueil de René Molines, monsieur Valadier disait : « Je ne suis pas ici en terre inconnue, j’ai eu à profiter des avantages de l’eau Caldagués, en même temps que vous, monsieur le maire. Ce partage des bienfaits tisse des liens. Chaudes-Aigues a toujours démontré un soutien conséquent depuis toutes ces années à ce projet de PNR dont nous allons trouver prochainement l’aboutissement ». Entendus les propos d’introduction, au moyen d’un document électronique, avec l’appui de Cloé Garrel chargée de mission eau et milieux aquatiques, le président développait les raisons qui conduisent la volonté du Cantal, de la Lozère et l’…
Image
Le Dernier Chômeur à Caleden.
C’est dans les salons de Caleden que nous avons rencontrés Didier Audebert, l’auteur du « Dernier Chômeur »  encore en vie, le seul qui refuse de travailler dans une nation où ne pointe plus aucun demandeur d’emploi. Meurchaud cabossé par l’existence s’est mis en marge de la collectivité dans un village retiré. Avec son Chégué d’ami, ils cultivent la paresse. Sauf, car il y a un mais, que dans la société où ils vivent l’inoccupation est « interdite » et se trouve en passe d’éradication avec des méthodes contestables. Mais ce pays que l’on suppose, la France, sert d’exemple européen et le recensement officiel des statistiques ne comptabilise plus qu’un seul chômeur. Et fier de son statut le bonhomme ne veut pas travailler… Bref, vous l’aurez compris il s’agit là d’une fiction politique ou vice versa selon votre goût. Comme les chats, Didier Audebert, semble posséder neuf vies du cinéma à la littérature pour finir actuellement dans l’événementiel. Les stars…
Image
Sansard dans l’étape sanfloraine.
Ils étaient presque huit cents au départ de Saint-Flour parmi eux Jérôme, gendre de madame et monsieur Gérard Savajols de Sansard dont on sait la passion pour le vélo. Il s’inscrit le matin même sur la boucle des 109 kilomètres à parcourir dans des paysages qu’il connaît bien pour les parcourir de conserve avec son beau-père. Pour sa première participation à une épreuve de cette envergure, notre Clermontois, Caldagués d’adoption, a terminé 181e sur quelque 350 concurrents. Cerise sur le gâteau il a rencontré Bernard Hinault et conversé tranquillement avec le champion aux cinq tours de France.
Image
Quand l’étape Sanfloraine se ravitaille en Caldagués.
Depuis sa création l’étape Sanfloraine s’en est remise aux bénévoles Caldagués pour organiser accueil et ravitaillement dans la cité thermale. Depuis le début de l’aventure, signaleurs et préposés à la distribution des victuailles ou à des tâches de sécurité, une vingtaine de personnes rompues depuis longtemps à l’exercice, accomplissent des missions de toutes sortes pour assurer sans anicroches la traversée du pays des eaux chaudes. Tous tiennent leur poste une heure avant le passage des concurrents. Sous la férule de l’adjoint au maire Daniel Chevarin, cycliste averti et ancien président du vélo club Caldagués, l’équipe effectue chaque année un sans-faute salué par les responsables sanflorains. Plus de trois cents amateurs apprécièrent de trouver rafraîchissements, barres vitaminées, fruits, et autres en-cas préparés par le groupe Caldagués. Si la qualité des produits de ravitaillement importe, celle de l’accueil l’est tout autan…
Image
Concert 2017 du « Souffle du Par »
Le traditionnel concert estival revient ce 17 août en l’église Saint-Blaise Saint-Martin à 21 h (entrée libre). Le « Souffle du Par » existe déjà maintenant depuis 2005. Il a donné de bonnes habitudes à ses aficionados ainsi qu’aux amateurs de beau chant. Cette saison, il partagera, pour partie, sa prestation avec le chœur éphémère des petits Caldagués, groupe qui a provoqué son effet à l’occasion du festival de juillet ! Comme d’habitude, le répertoire reste top secret. Cette année, les auditeurs devront trouver les intitulés des morceaux avant leur interprétation ce qui animera par ce jeu la représentation « Pas de précision sur le programme, qui sera d’ailleurs une surprise dans le sens où j’ai l’intention de faire deviner les titres au public afin de créer plus de proximité avec celui-ci. » Nous a affirmé Cathy la chef de chœur. Seule concession : «Une partie sera issue du millésime 2016 et pour le reste nous donnerons les nouveaux chants appris …
Image
Au passage de l'étape Sanfloraine