Articles

Affichage des articles du août 7, 2016
Image
Merveilleuse Afrique chez Fabienne et Berthou.


En tournée en Auvergne la Compagnie des champs n’est pas une troupe inconnue en Caldagués où elle s’est déjà produite à plusieurs occasions sous la férule de Pierre Fernandés. Ce 16 août elle se donnera en spectacle chez Fabienne et Berthou au Couffour avec la pièce « merveilleuse Afrique » d’après un texte de Boubon Hama adapté par Pierre Fernandés. « Au bord du fleuve Niger se déroule une vie improvisée, ceux qui réparent, ceux qui lavent, ceux qui cousent, ceux qui se posent entre deux concerts. Jean Rouch cinéaste et ethnologue tombe en panne de mobylette. Mogo qui vit là transmet à Jean le véritable sens de l’homme noir dans l’histoire des civilisations et le rôle qu’il va jouer dans la conquête spatiale et l’avenir de l’humanité. » Depuis 2012, les deux compagnies préparent la création de Merveilleuse Afrique d’après le roman de Boubou Hama. Cette aventure reste dans la continuité des 12 années d’échange entre les « Tréteaux du Niger…
Image
La musique n’engendre pas le succès du concert du festival baroque.

J’étais seul, ou presque seul au concert du festival baroque, la musique n’avait pas grand succès. Ce n’était que Beethoven, Vivaldi, Mendelssohn ou Rachmaninov, voire Chostakovitch par le trio Rostropovich. Excusez du peu. Cessons là la paraphrase d’une « soirée perdue » d’Alfred de Musset. On ne perd jamais son temps en s’attardant à l’écoute de ces gens-là. Et malgré l’aridité de spectateurs le concert s’avéra « plus beau que beau » affirmera au final un des quelques vingt auditeurs présents. La tasse de thé musicale du grand public ne se situe pas dans cette classe dite « classique ». Ceci expliquant cela. Le festival baroque fête son vingt et unième anniversaire ; au cours de sa longue existence, il a proposé plus de 1500 concerts dans 160 églises différentes. Avec Mendelssohn, Rachmaninov et Vivaldi, la première partie se montra plus orchestrale, dans des programmes d’un abord facile. Le second set comme on dit e…
COLLECTE DES METAUX

La Communauté de Communes Caldaguès-Aubrac organise une collecte itinérante des métaux, sur chaque commune de la Communauté.

Du mardi 16 août au lundi 29 août, la benne à métaux est sur la Commune de Saint Rémy au bourg de Saint-Rémy.

Du lundi 29 août au lundi 12 septembre, la benne à métaux sera sur la Commune de Saint-Urcize à Montelmas.

Du lundi 12 septembre au lundi 26 septembre , la benne à métaux sera sur la Commune de Jabrun à Réquistat.


Pour tous renseignements complémentaires, n'hésitez pas à contacter la Communauté de Communes Caldaguès Aubrac au 04.71.23.50.78
Image
Selim Sedjar reprend la « Boucherie Fabre ».


« Tout s’est vite passé, j’ai appris le premier juillet que la boucherie était libre, le 20 j’ouvrais la porte et servais mes clients. Je crois que j’ai battu un record d’installation » affirme le nouveau propriétaire de la « Maison Fabre ». Il en connaît l’histoire en détail, la généalogie « J’ai des photos, des témoignages, les gens me parlent de Madame Fabre et d’André Garcia l’employé, de Monsieur Fabre aussi. Leur histoire me plaît et je suis heureux d’entrer dans cette lignée de bouchers. » Selim apprécie Chaudes-Aigues pour y avoir vécu précédemment quelques mois. Le garçon sait ce qu’il veut et il en a les moyens il suffit de consulter le CV de son expérience professionnelle. Un premier CAP-BEP cuisine en poche en 1999. Il entre dans la maison Vialard à Saint-Flour où il restera 10 ans, formation comprise. Il y obtient en 2001 un autre CAP-BEP de boucher celui-là.. Pendant 3 ans il quittera le Cantal pour travailler à Sousceyrac (Lot…
Image
La P’tite fabrique du VVF

« La P’tite fabrique : des ateliers où vous pourrez laisser libre cours à votre imagination et oser de nouvelles expériences... » « Do it yourself » (faites-le-vous même). Voilà ce que l’on lit in extenso dans le catalogue annuel de Vvf village. Un atelier qui marche bien. Le tout reste à trouver la personne ressource qui veuille bien partager son savoir-faire et quelques petites astuces pour fabriquer des objets à partir de quasiment n’importe quoi. Ce matin-là c’est Martine, infirmière de profession, Lyonnaise de domicile et curiste de statut qui durant trois semaines après ses soins à Caleden s’est mise à disposition, le vendredi de 10 à 12 heures, pour des moments privilégiés. « C’est bien. Cela permet le dialogue, de rencontrer et de partager avec les autres. Moi j’ai fait récupérer des capsules vides de “Nespresso”, vous savez celles de George Clooney ». Puis un peu d’astuce, d’imagination et beaucoup de goût elles deviennent des bijoux ». Bien malin qu…
Image
Frederic Lecuyer un volcanologue particulier.

Il introduit son propos en vous expliquant que le métier de volcanologue n’existe pas, n’est pas reconnu et donc « quiconque peut s’afficher volcanologue ». Le ton est donné. Après quoi il vous raconte sa vie. Né à Saint-Quentin (Nord) en 1959 une situation qui ne le disposait en rien à devenir un géologue spécialiste des volcans. À la suite d’un travail de terrain sur les volcans de l’Aubrac du côté de Saint-Urcize et Nasbinals et à sa véritable découverte de la volcanologie à Stromboli, où il se rend en auto-stop, il s’établit à Clermont-Ferrand. Il y poursuit ses études, qui vont le mener en Indonésie. Puis il vous dit qu’il a « perçu le Puy-de-Dôme en éruption laquelle n’avait rien de médical ». « Mais, je l’ai vu dans ma tête » et il vous la montrera quelques minutes plus tard sur le grand écran de La Source. Avant de vous « entraîner dans un voyage spatio-temporel ». Tout au long de sa rencontre avec le public, il maniera l’humour pou…
Image
Image
Une pluie d’étoiles de 20 minutes


Tout débutera dés le vendredi soir avec Le souffle du Par et « Vallée de chœur » de Massiac. Les mélodies sacrées le disputaient à la variété et quelques chants en commun. Samedi 6 août à 18 heures la bourrée du Caldaguès a donné son exhibition.Dimanche le spectacle de la compagnie Elixir consistait en une déambulation pyrotechnique avec créatures tourbillonnantes dans des péripéties acrobatiques. Personnages ectoplasmiques silhouettes fantomatiques transparentes parfois sans visage qui promenaient un être surnaturel au milieu d’une foule disséminée. Pantomime à la chorégraphie improvisée selon la conformation du lieu : coin de rue, place, avenue pour une ambiance que d’aucuns goûteront jusqu’à satiété, d’autres détesteront catégoriquement. Le public se partageait entre les inconditionnels et le rejet de cette originalité pour certains. Comédiens, jongleurs, échassiers, danseurs au service de personnages fantasques dans une parade illuminée, brillante …
Image
« Un récital avec des chants plein les yeux » par deux chorales
Cette soirée de vendredi restera marquée d’une pierre blanche par son intensité particulièrement réjouissante arrachant le spectateur à ses préoccupations ordinaires, hors le fracas actuel du Monde. Les maîtres mots : partage, harmonie, bonheur, auxquels on pouvait y ajouter homogénéité et émotion, tenaient les rênes de cette performance. La présidente Françoise Chayrigues en avant-propos accueillait le public et ne manquait de remercier tous ceux et celles qui permettaient le succès de cette veillée depuis le Père Jean Claude Marcenac jusqu’à la municipalité. Sans évidemment oublier l’assistance qui en construit la réussite. Le « Souffle du Par » avait convié ses homologues « Vallée de Chœur » de Massiac à partager cette manifestation. Deux phalanges quasi identiques l’une sous direction féminine, l’autre au masculin, à la dissemblance caractérisée. Quant à choisir, l’une ou l’autre relève d’une improbable gageure. Les de…