Articles

Affichage des articles du novembre 27, 2016
Image
Chaudes-Aigues fêtera Noël comme il se doit!

La mairie de Chaudes-Aigues, la Chaudesaigues Tattoo Association, les parents d’élèves ou encore le pub Lou Gallic, les petits Caldagués, le cinéma La Source, les commerçants se liguent. Ils s’y mettent tous du 17 au 23 décembre 2016 pour un programme de fête éclectique pour tous les goûts, tous les âges toutes les bourses.
Dimanche 18 décembre dès 14 heures
Le père Noël tiendra permanence pour des photos avec lui et la remise des lettres des enfants, ainsi que le dépôt de jouets au profit de l’association caritative « Les Tatoueurs ont du cœur », au studio Graphicaderme du village. Biche au pub Lou Gallic préparera : marrons grillés, vin et chocolat chauds. Par ailleurs, une Tombola à la boutique Graphicaderme permettra de gagner un passeport famille pour le Parc animalier d’Auvergne. En attendant, sur le coup des 18 h 30 le feu d’artifice vous pourrez aussi effectuer des promenades en calèche, participer aux animations musicales sur la Place…
Conseil Municipal


Le procés verbal de la séance du conseil municipal du 25 novembre 2016 à 20 heures est consultable sous l'onglet ci dessus "Conseil municipal" Ce procés verbal est le fac-similé du document transmis par la mairie et ne fait l'objet d'aucune coupure ou rectificatrion de ma part. Le Paulochon
Image
La maison du curiste change de nom


Combien d’autochtones savaient où se tenait la maison du Curiste ? Ils connaissaient tous la bibliothèque devenue médiathèque, mais bien peu ont lu au fronton de l’entrée l’enseigne qui l’ornait. Force est de remonter à quelque trente ans en arrière pour, dans le cadre d’un plan thermal, voir s’inscrire la construction d’une « maison du curiste » qui en fait concernait une bibliothèque affublée du vocable pour des raisons budgétaires et administratives. Si le curiste pouvait trouver matière à nourriture spirituelle dans les lieux : prêt de livres, revues et CD. La plupart des visiteurs thermaux y entraient, pour obtenir des renseignements sur les soins, acheter des tongs spécifiques, des bonnets de bain, voire des peignoirs. Véronique vous le confirmera. Au fil du temps ce genre de demandes s’estompait, mais encore, parfois, la requête sur les traitements passe par là. La confusion pouvait se comprendre. Depuis son ouverture la responsable réclamait …
Image
Un « roi » des forêts place du gravier.



Ça y est les choses sérieuses vont débuter, le sapin de la place du gravier est planté depuis ce mercredi. Noël s’annonce donc pour bientôt et la frénésie de ce temps va s’emparer de la cité thermale. Il ne reste plus qu’à le décorer pour que les fêtes commencent vraiment ce qui devrait être accompli dès la fin de semaine. À l’identique un autre conifère trône place du marché. L’entreprise de couverture Batifol en chantier à proximité, de concert, a participé à l’élévation de l’arbre avec les services municipaux. Rappelons que diverses associations prennent part durant près d’une semaine à l’animation du village en collaboration avec le Cinéma La Source et la mairie.
Image
Les collégiens sensibilisés aux dangers de l’Internet
L’Internet, aujourd’hui vecteur d’avancées considérables en matière d’information et de communication, procure l’impression d’un espace infini de tous les possibles. Néanmoins, en raison de son caractère sans fin, Internet peut rapidement faire l’objet de menaces diverses. Elles tendent à obtenir frauduleusement des renseignements personnels afin de les exploiter ou de les revendre (données bancaires, identifiants de connexion...). Pour s’en prémunir, des réflexes et solutions simples existent. Lundi 21 novembre 2016, les élèves de 4e et 3e du collège Louis Pasteur de Chaudes-Aigues assistaient à une session d’information sur le thème de la « cybercriminalité ». L’adjudant Cyril Charbonnel, commandant la brigade de gendarmerie de Chaudes-Aigues, animait la rencontre. Mme  Palhol, principale, initiatrice du projet, souhaitait que les élèves prennent conscience de leurs responsabilités lorsqu’ils utilisent Internet et en particulier l…
Image
Dan Arnold : ici on est loin de l’Australie Nous observons depuis la salle à manger du restaurant du Couffour les flocons chargés d’eau tomber sur le Caldagués. « On est loin de l’Australie », murmure Dan avec sa petite pointe d’accent. « Ici c’est surtout le soleil qui me manque. Chez nous c’est le début de l’été forcément… » Son regard se perd bien au-delà des vitres et des maisons de Lescure. Dan Arnold est arrivé en France en 2010 en Bourgogne chez Marc Meneau pour apprendre la cuisine. Il a rencontré sa femme un jour d’excursion en région parisienne où il allait souvent pour visiter la capitale. En 2011 il parvient au Couffour avec Amélie, son épouse, aux racines puydômoises. Ils vivent à Maurines avec Aïden leur fils de cinq mois, né à Saint-Flour. C’est dire si le Cantal lui colle à la peau. Là bas aux antipodes il effectuait des petits métiers dans les restaurants au cours des vacances. «Et puis je me suis aperçu que j’étais fait pour la cuisine alors j’ai dit à mes parents q…
Image
Une journée bien remplie au Couffour.


Troisième et ultime repas de soutien en faveur de la candidature de Dan Arnold pour le Bocuse d’or, cette soirée du 22 novembre va marquer d’une pierre blanche les lieux qui accueilleront prés de 70 convives pour un dîner de gala. Les commensaux applaudiront à tout rompre Dan Arnold dont la cuisine a enchanté les palais. Une grosse journée se termine pour tous. Trois équipes de télévision, dont France 2 et France 3. Quelques photographes et votre « journaliste » un peu paumé au milieu de toutes ces étoiles. L’arrivée de Loïc Ballet ajoutera à une agitation bon enfant. Le débreffage des recettes semble avoir quelque peu électrisé l’atmosphère ce dont Romuald Fassenet se défendra lors de notre rencontre : « Moi je suis là pour leur faire prendre du recul ». Le dessein est de trouver le point d’équilibre entre les suggestions de chacun sans écorner la personnalité intrinsèque de Dan. Tous accepteront de poser autour du Triporteur. Une séance photo déc…
Image
L’ASC partage les points avec Besse
Ce dimanche, à 15 heures, les thermaux se déplaçaient chez l’Union Sportive de Besse, pour la 8e journée de championnat. Avant la rencontre, les deux formations se trouvent au même nombre de points (14), emmargent aux 7 et 8e rang. Les Caldagués effectuaient le voyage en effectif réduit, avec seulement 12 joueurs. Timothé Mas, impatient de refouler les pelouses cantaliennes, accompagnait ses coéquipiers en forme de soutien.
1re mi-temps : Comme à son habitude, l’ASC débutait bien sur un gazon désormais connu et délicat à cerner... Mais ce sont les locaux qui obtiennent un penalty dès la 10e minute, sur une faute d’Alexis Boucharinc. Pénalité transformée par l’attaquant Bessois. 1-0 . Les Caldagués réagissent bien et se procurent quelques occasions. À la 25e, Damien Fourcade s’échappe à gauche et centre pour Bruno Barbosa. Ce dernier ose une frappe d’une aile de pigeon sur le poteau. Nouveau débordement, même côté à la 35e par Baptiste Galateau qui se…
Image
1 mètre de 7 kilogrammes pour René Job




Qui ignore en caldagués que René Job et Jean-Paul Fraisse sont des pécheurs accomplis ? Désormais tout un chacun le saura. Le 15 novembre dernier comme à l’accoutumée les voilà partis de conserve sous Grandval à la pêche, histoire de passer un moment en pleine nature, pour la promenade ou le seul plaisir du bord de l’eau. Vers 16 heures René ferre quelque chose du bout de sa canne. Compte tenu de la flexion du fouet, il pense « avoir du gros ». Mais le lancer n’est pas approprié pour du brochet d’une telle dimension. René va devoir ruser et user le carnassier qui tire sur sa ligne. Et la bataille s'avérera délicate pour l’homme, exténuante pour le poisson. « Je le laissais filer pour mieux le ramener. La confrontation a duré plus d’une demi-heure. Mais lorsqu’il arrivait au bord je m’apercevais que je ne le sortirais pas sans l’aide précieuse de Jean-Paul avec son épuisette » affirme notre pêcheur qui tient à associer son camarade à cette pr…
Image
Au pied de mon arbre...à la médiathèque.

En ville comme en forêt, les arbres, architectes de paysage*, ont des propriétés, connues ou surprenantes, qui améliorent la qualité de notre vie de fonctions esthétiques, économiques, sociales, écologiques et protectrices. La médiathèque de la rue Saint-Jacques accueille depuis ce 11 novembre jusqu’au 15 janvier 2017 une exposition « au pied de mon arbre », mise à disposition par le service développement culturel du Conseil Départemental. Quatre narrateurs : le vent, un écureuil, un botaniste et un sage de haute futaie présentent l’arbre. À travers leur regard singularisé et non dénué d’humour, hêtre naît quelque part*, le visiteur en identifie plusieurs acceptions. D’un bout à l’autre de ces différentes approches, sans langue de bois, il effectue le « tour de l’arbre » : sylviculture, biologie végétale, utilisation et rôle des forêts... Cette exposition dévoile sur des chênes de déductions le savoir arboricole d’une façon éducationnelle. Une p…
Image
Local de chasse pas avant 2017
La solution dite « temporaire » du local de chasse face à l’Ehpad n’a jamais connu l’unanimité. Les nemrods « faisaient avec ». Le provisoire devenu, au fil du temps, précaire les utilisateurs militaient pour migrer ailleurs, tant pour l’implantation que l’accessibilité ou l’hygiène, outre la gène pour les riverains. Ils ont su plaider leur cause auprès de la nouvelle municipalité. Une réunion d’information se tenait, jeudi dernier, sur le futur chantier présidée par René Molines, maire, accompagné de quelques conseillers. Le coût total estimatif s’éléve à 80 000,00 €. La société de chasse apportera 15 000,00 € en fonds propre et versera pendant 15 ans un loyer de 1 000, 00 €. S’ajouteront la réserve parlementaire d’Alain Marleix et autres subventions. Les deux parties ont passé contrat. La municipalité achète les fournitures et les adhérents qui comportent dans leur rang de nombreux « professionnels de leur profession » les mettront en œuvre. Le projet…