Articles

Affichage des articles du février 28, 2016
Image
Quand les TAP apprennent à danser.
Au rayon patrimoine on trouve les paysages, les édifices, la gastronomie, mais aussi l'héritage immatériel. Lequel pour le grand public ne veut pas dire grand-chose alors qu'il est sans doute la partie la plus accessible : la culture, les traditions ou simplement le folklore, la musique et la danse. Il est des associations comme la bourrée du Caldagués, qui va sur ses quarante ans, et continue à poursuivre son quasi-prosélytisme. Lorsque Béatrice Sadron responsable des temps d'activités périscolaires les a sollicités, plusieurs membres du groupe ont répondu favorablement pour donner quelques heures afin d'initier les jeunes générations aux danses de terroir. Ils sont intervenus pendant quatre séances d'une heure avec les CE et les CM. Pour beaucoup de loupiots, ce fut une découverte amusante et ludique à laquelle ils participèrent avec entrain. Voilà sans doute la relève et quelques futurs membres du groupe. Dans quelques jours …
Image
Les poètes vont fêter leur 18 e printemps à la médiathèque.


Cela ne fait pas de doute : on peut affirmer aujourd’hui, avec le recul nécessaire, que le XXe siècle fut pour notre pays et la Francophonie un siècle de poésie majeure. Jamais peut-être un temps n’a produit autant d’œuvres considérables par leur portée et leur singularité. Claudel, Apollinaire, Aragon, Michaux, Ponge, Prévert, Queneau, Char, mais aussi Jacob, Reverdy, Desnos, Malrieu, Andrée Chedid par exemple... et tant d’autres à la voix plus discrète, mais au timbre rare. Une invitation à une pêche miraculeuse ! Tel est l’avant-propos de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du « Printemps des Poètes ». Celui de 2016 sera l’occasion de célébrer les 50 ans de la collection emblématique « poésie/Gallimard », née en mars 1966, où se trouvent réunies toutes les grandes plumes du siècle passé. Des moments partagés autour de lectures et de rencontres avec les auteurs, c’est ce que propose ce printemps qui fête les poètes d’Ap…
Image
Des crêpes pour une soirée avec Duovergne bien remplie





Le carton d’invitation, enfin les affiches et les flyers le disaient : « Vous êtes simplement convié, membre ou pas de l’association, à retrouver les veillées d’autrefois, paisibles et disertes ». De celles où l’on parle des gens et du pays, en dégustant des crêpes non pas sous un air d’accordéon, mais au son de cabrette et violon. Le groupe Duovergne orchestra cette soirée sereinement. Un véritable succès populaire. Francis Viguier (cabrette) et Pascale Verdeaux (violon et contes) animaient samedi dernier la rencontre organisée dans le cadre des échanges transgénérationnels, sur les communes de Chaudes-Aigues, Espinasse, Jabrun, Lieutadés par l’association Intergénération « Caldaguès Aubrac ». Duovergne, tandem singulier, entremêle intimement récits et musique, développe un univers sonore très particulier, inhabituel, parfois étrange pour certaines oreilles. Le savoir-faire du duo a permis aux quelque cent cinquante participants…
Image
Loup y es tu ? Oui, j'y suis !


Dans l’imagerie populaire, le loup possède une notoriété qui l’érige en bête sauvage la plus redoutée de tous. Depuis les contes ou les miracles, il véhicule une réputation traumatisante dont la réintroduction génère des frissons depuis l’éleveur jusqu’au simple promeneur. Ce matin là Pascal Cros arrête sa voiture du côté du bois de Vedrines pour répondre au téléphone quand son regard est attiré par un animal vers la « tombe du Lieutenant Monod ». Il observe attentivement à la jumelle, pas de doute c’est un loup. Il en possède toutes les caractéristiques : efflanqué, la couleur, la démarche, la corpulence. Il filme avec son portable. Le fissipède d’un bon pas traverse la parcelle à 10 heures 20 passées, en plein découvert sur environ trois cent mètres. Lorsqu’il disparaît dans le bois, Pascal avertit « les Charbonnier » à Rioussalat afin qu’ils surveillent. Compte tenu de sa marche la bête n’a que deux possibilités : poursuivre vers le Mourentés ou bi…
Image
A la médiathéque municipale
Image
L'Aappma caldagués entre environnement et pédagogie



L’association agréée de pêche et pour la protection des milieux aquatiques, autrement dit la Gaule de Chaudes-Aigues, vient de tenir son assemblée générale avec au programme bilan et perspectives. La société piscicole lâchera 180 kilogrammes de truites de prélèvement dans le Remontalou avant l’ouverture afin d’effacer les désagréments provoqués par le chantier de la voûte du Remontalou. Le président rappelait par ailleurs l’évolution positive des permis de pêche. L’aménagement d’une mise à l’eau à Estourniés fait partie des satisfactions, agencement où plusieurs partenaires sont intervenus qui a sécurisé les lieux et facilité l’accès au lac de Sarrans. Le point de La Mourache sur la commune de Fridefont reste toujours à arranger. Avec la fédération de pêche, l’association s’est aussi engagée à la mise en place du projet : « Découverte et initiation à la pêche de loisir » en direction des touristes en résidence sur le territoire. 2…
Conseil municipal

La prochaine réunion du Conseil municipal prévue le Vendredi 4 MARS 2016 à11 heures , dont l’ordre du jour est le suivant : 1 - Personnel communal
2 - Eau
3 - Fonds Cantal Solidaire : Projet investissement Budget général
4 - Cession de biens communaux
5 - Questions diverses
Repas des pécheurs
L'aappma caldagués vous propose de participer à son repas annuel, ouvert à tous, qui se tiendra le dimanche 6 mars. Inscriptions et renseignements au 06.89.10.39.34
Image
Les filles du Hand l'emportent tambour battant.




Les rencontres sportives se suivent et ne se ressemblent pas . Après la défaite contre Espalion la victoire sera au bout de la soirée de samedi soir. 19 heures les bleues rentrent sur le terrain de l’enclos pour le tour complémentaire de la coupe du Cantal contre Mauriac. L’effectif local est au complet ce qui ne semble pas être le cas pour leurs homologues. Rapidement sous les roulements de tambour du duo Jean-Luc Boucharin - Florian Chauliac les spectateurs comprennent que leurs joueuses sortiront vainqueurs de la confrontation. Voilà le ton posé. Les Caldagués ouvrent évidemment le score. Et ne lâcheront plus jusqu’à l’ultime coup de sifflet d’un excellent arbitrage. Les visiteuses manquent d’énergie et de poids. Elles galoperont après le résultat tout au long de la rencontre que les thermales s’appliqueront à alourdir. Les Caldagués emploieront quelques combinaisons pas toujours abouties. Elles iront jusqu’au bout de leur plaisi…