Articles

Affichage des articles du juillet 10, 2016
Image
Image
Saint-Urcize La bonne forme de la gymnastique Aubracienne

Il suffit d'un peu d'exercice pour être mieux dans son corps et dans sa tête, quel que soit son âge. Si vous souhaitez entretenir votre forme Odile Malherbe assure les cours de gym hebdomadaires, ouverts à tout public. Améliorer sa souplesse et la mobilité de ses articulations, prendre soin de son cœur et de sa respiration, renforcer ses muscles, apprendre à se relaxer devenir maître de son corps pour préserver sa santé et son autonomie : la forme n'est pas que l'apanage de la jeunesse. « Le tout se déroule au rythme de chacun et dans une chaleureuse ambiance » .Pour l'instant il vous faudra patienter jusqu'à la reprise le mercredi 7 septembre à Nasbinals 20h30-21h30 et le jeudi 8 septembre pour Saint-Urcize, de 18h30-19h30. Bonne nouvelle la cotisation passe à 50€ avec une baisse significative. Les inscriptions sont prises sur place, séance gratuite d’essai. La saison, vous l'aurez compris, se termi…
Image
Lieutadés Après-midi découverte de la flore de la tourbière des Vergnes des Mazes

Grâce à l’œil averti de Bernard Boudon et Emilie DUPUY du « Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne », petits et grands ont pu découvrir les richesses naturelles du site. Samedi 9 juillet, une vingtaine de curieux sont venus identifier la tourbière des Vergnes des Mazes (Lieutadès, 15) dans le cadre d’une sortie organisée par le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne. Quelques végétaux typiques des marécages ont retenu l’attention des « visiteurs » par exemple les sphaignes, ces mousses gorgées d’eau qui forment la matière première de la tourbe en se décomposant, continûment la Drosera, une petite plante carnivore. Cet après-midi ensoleillé permettait de sensibiliser à la préservation de ces milieux essentiels pour la ressource en eau. Le groupe a pu remarquer que malgré l’absence de précipitations ces dernières semaines, l’eau reste très présente sur la tourbière qui joue à plein son rôle de rég…
Image
Grosse soirée de fête nationale avec les pompiers

Est-ce la météorologie presque propice à une soirée en plein air, la perspective d’une fête, l’organisation par les sapeurs pompiers, la volonté d’oublier une période de chahut dans tous les domaines ou l’ opportunité de se détendre en famille qui a réuni plusieurs centaines de personnes pour célébrer la prise de la Bastille ensemble ? Peu importe! Le résultat, reste une grosse ambiance ,dans une soirée frisquette où la petite laine était de rigueur, mais sans la participation de la pluie. Dés 19 h 30 au centre de secours de nombreux convives se mettaient à table devant des frites saucisses qui déjà embaumaient le quartier. Il ne fallut pas attendre 21 h 30 pour voir le public se rassembler en vue d’une retraite aux flambeaux animée, avec bonheur, par l’harmonie de haute Lozère. Le tour de ville entraîna plusieurs centaines de personnes dans un défilé joyeux et familial que la pyrotechnie terminale parachèvera au parc de la piscine.…
Image
L’ADMR délocalise son assemblée générale à Saint-Urcize

Dans son propos d’ouverture, René Brandely remerciait « toutes et tous d’avoir répondu à notre invitation dans cette assemblée générale concernant l’année 2015. Après Chaudes-Aigues l’an dernier, nous avons le plaisir de nous retrouver ici à Saint-Urcize. » L’ADMR s’adresse à tous les publics de la naissance à la fin de vie. l’ADMR de Chaudes-Aigues intervient sur les 12 communes de l’ancien canton de Chaudes-Aigues plus celles de Lavastrie et Neuvéglise et se rend au domicile de 147 usagers. Elle compte 18,5 employés au 31/12/2015 soit l’équivalent de neuf temps pleins. L’ADMR Caldagués est une entité unique comprenant le service à la personne, le CLSH et le RAM. Les permanences de l’assistante de proximité (Juliette Sanchez) se déroulent à la maison de services de Chaudes-Aigues chaque mercredi de 8 h 30 à 12 heures et de 13 h 30 à 16 h 30 au bureau du deuxième étage. Le résultat 2015 montre une légère baisse d’activité au sold…
Image
Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues Guillemette Marrannes se donne en concert

Guillemette Marranes possède sur la commune un pied-à-terre qui lui permet de passer des vacances estivales dans le calme du plateau aubracien. Alors quand elle décide d’offrir une veillée de chants, l’église se trouve complètement emplie d’une centaine de personnes tout acquises à la cause de la soprano. Si chacun peut la croiser dans le village quasi quotidiennement tous affectionnent également son talent et les mélodies qu’elle interprète. Résultat une soirée d’été à laquelle chacun met point un point d’honneur à assister. D’autant que le 16 juillet elle donneraun florilège des « Chants d’Auvergne de Joseph Canteloube »un recueil de mélodies traditionnelles collectées en Auvergne, puis harmonisés et orchestrés entre 1923 et 1930. Le plus connu des Chants d’Auvergne est Baïlèro. Dans sa biographie de Joseph Canteloube, Jean-Bernard Cahours d’Aspry raconte les circonstances dans lesquelles l’auteur avait recueilli…
Image
En tournage, une balade aux quatre coins du pays
Une équipe de télévision vient de tourner pour l’émission de France 5 « les 100 lieux qu’il faut voir ». Cette série documentaire en 10 épisodes de 52 minutes entraîne chacun à la découverte de lieux que l’on doit absolument voir dans sa vie. Avec ses 36 000 communes, ses milliers de sites et ses quelque 60 000 châteaux, églises et cathédrales, la France ne manque pas de coins à visiter. Le programme dévoile des trésors insoupçonnés, naturels, architecturaux, historiques, gastronomiques et humains susceptibles de satisfaire toutes les envies de voyages, de balades, de connaissances et de rencontres. « Les 100 lieux qu’il faut voir », sur France 5, propose de redécouvrir l’Hexagone comme vous ne l’avez jamais vu. Ce sera le cas au printemps 2017 pour un reportage sur le Cantal en trois parties : Aurillac, Salers-Mauriac et le pays de Saint-Flour. Garabit, Coltines, la cathédrale sanfloraine, la lentille blonde de la planèze au Caldagués …
Image
Bernard Clarisse s'installe pour 2 mois à la médiathèque

Originaire du Pas-de-Calais, Bernard CLARISSE naît au lendemain de la guerre, au cœur d’un hiver rigoureux dans une petite école de Normandie proche de Dieppe. Depuis la bâtisse a disparu, rongée par les termites… À l’issue d’une longue période scolaire de sa vie, principalement égayée par l’apprentissage de la peinture le dimanche avec un paysagiste de l’École de Rouen, Albert Mallet, Bernard CLARISSE deviendra un bachelier scientifique. Mal informé à l’époque, il ne sait quelle orientation choisir. Un concours de circonstances lui permet de découvrir que les études d’Histoire de l’Art existent à Nanterre où il poursuit dans cette voie et celle d’archéologie. Avant, pendant et après les événements de mai 68, sur les mêmes bancs que lui il côtoie Alfred Pacquement directeur du Musée national d’art moderne au centre Pompidou de 2000 à 2013. À la Sorbonne il obtient une maîtrise en Histoire de l’art, se réoriente en Arts plasti…
Image
Intergénération serre les boulons.



Avant la trêve estivale où les activités d' Intergénération marquent le pas pour poursuivre de plus belle à la rentrée prochaine de septembre octobre, la présidente a convoqué une assemblée générale extraordinaire afin de régler quelques dossiers pour préparer l'avenir. Au menu la nouvelle grille de prise en charge, avec un pourcentage de réduction avantageux, des voyages et concerts que d'aucuns précédemment considéraient comme un dû systématique. L'association n'est pas là non plus pour « favoriser des voyages et concerts à prix discount » auxquels certains, pour le prix d'une simple cotisation annuelle, participent sans s'investir par ailleurs. Le débat pour vif qu'il fut trouva un moyen terme et une majorité sur les nouvelles dispositions de la contribution collective. Les aides aux divers ateliers seront également évoquées. L'actualité passe désormais en mode économie. La présidente, Viviane Gibelin, refusai…
Image
Image
Des bulles à la maison de retraite



Dafne est une artiste professionnelle, spécialisée dans l’animation pour le public adulte des maisons de retraite, foyers logements, résidences services, centres de convalescence et de soins de suite. Elle intervient dans ces établissements, depuis de nombreuses années, dans toute la France. Propose spectacles de cabaret et attractions dédiées. En voyant son show adapté on appréhende ce que signifie sa spécialisation qui a amusé l’autre après-midi les résidents de l’Ehpad Sainte Élisabeth. Auxquels se joignirent les enfants du cours préparatoire de l’école primaire qui donnèrent un aperçu de leur talent avec des chants et des fables de Jean de la Fontaine. Une rencontre intergénérationnelle pleine de générosité au cours de laquelle chacun fera connaissance avec Ysengrine la louve mascotte et appréciera l’habileté de Dafne à élaborer des bulles de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Mais aussi de sculpter des ballons qu’elle distribua avec en…