Articles

Affichage des articles du novembre 11, 2018

Hector, le rugby et l’éducation invités du mois du film documentaire

Image
Le mois du film documentaire, revient, pour sa 8e édition cantalienne, tracer sa route hors des sentiers battus, avec pour thème cette année l’éducation en questions. En étroite collaboration avec les bibliothèques du réseau cantalien de lecture publique et les salles obscures, le Conseil départemental propose dix soirées en présence de leurs réalisateurs. C’est un autre visage, une occasion unique de belles découvertes et rencontres, à proximité de chez soi. Le documentaire, genre d’une grande force, tient une place essentielle dans l’art cinématographique. Ne manquez pas ce rendez-vous. Sujet sensible et à controverse, l’éducation touche au plus profond de nous-mêmes, de nos racines, de notre culture, car instruire c’est avant tout transmettre. Partager une pratique, un savoir, tel un « rite de passage » qui garantirait, énergie et courage à l’âge adulte… Guider, accompagner, ouvrir le champ des possibles pour donner à nos enfants le maximum d’outils pour développer et se construire…

Les Capujadous partagent leurs pommes.

Image
Les jus de fruits industriels contiennent souvent des additifs : sucre et autres produits pas très sains : colorants, conservateurs, etc. Les Capujadous de Lieutadés ont sans doute lu ces étiquettes et se dire « mieux vaut préparer son propre jus avec des pommes de chez nous, fatalement bio ». Voilà un argument et l’une des raisons pour lesquels ils fabriquent eux-mêmes leur nectar. Mais au-delà président à cette élaboration artisanale, sans aucun doute, le goût et le parfum naturel du breuvage. Produit à la maison, il fait partie des saveurs qui évoquent l’enfance, remémorent ces traditions ancestrales en plein renouveau. Et pour le passé, les Capujadous n’ont pas dérogé aux us et coutumes avec l’organisation d’une « corvée », où chacun amenait les fruits de son verger ramassées la veille. Ces dames les tranchaient après les avoir nettoyés. Ces messieurs s’arrogeaient les étapes beaucoup plus ardues. Un périple dans le broyeur pour lequel deux personnes devaient officier. Ensuite d…

Danses traditionnelles chez Intergénération

Image
Dans chaque pays, chaque région, on peut rencontrer des danses que l’on ne trouve pas forcément ailleurs. Que cela soit en France ou à l’étranger, les pas ancestraux séduisent et intriguent toujours les touristes qui les découvrent et les associent parfois à un certain folklore. La tradition se réfère au répertoire chorégraphique essentiellement rural, par opposition au citadin. Le terme de « danse traditionnelle » dite aussi populaire tente de réconcilier des concepts très divers, apparus au fil du temps, mêlant guinches de ville et de campagne. C’est dans cette définition que Ludo Boussuge présentera son projet : « Nous apprendrons la danse de bal » de la valse au tango en passant par la bourrée et autres mazurkas. Le principe veut s’appuyer sur les habitudes du commun des mortels autochtone. Sans oublier les chorégraphies d’ailleurs. Un éventail très large pour s’initier et se perfectionner à cet art durant la saison hivernale un vendredi sur deux. Ainsi Intergénération met en prat…

Mme la Préfète du Cantal sur le site NATURA 2000 de l’Aubrac cantalien

Image
Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues

Consécutivement à sa visite à Saint-Urcize, accompagnée par M. Serge Delrieu, sous-préfet de Saint-Flour, Mme Isabelle SIMA, préfète du Cantal, était conviée à une découverte du site Natura 2000 de l’Aubrac Cantalien. Plus précisément du « Puy de la tuile » avec sa tourbière répertoriée de « La Moutoute ». En raison de l’horaire tardif, cette visite s’avérait rapide. C’est en sa mairie de Saint Rémy que M. Vital Gendre, président du comité de pilotage les a accueillis. Mr Gendre assisté par M. Étienne Hérault, chargé de mission patrimoine et biodiversité au P.N.R. Aubrac, a présenté les raisons qui ont permis de préserver le « Puy de la tuile » avec d’autres points sur Jabrun, Lieutadés et Saint-Urcize. Ce site emblématique du « Puy de la tuile » possède également une réserve biologique dirigée et un espace naturel sensible sur Deux-Verges. Les édiles de Deux-Verges et Saint-Urcize, le major Pottier, commandant de la communauté de brigades, Louis Verrière …

Saint Georges terrasse les thermaux

Image
Samedi 10 novembre à 20 heures, l’ASC se déplaçait à Saint-Georges pour une nouvelle journée de championnat. Composition de l’équipe : Thomas Tourrette, Maxime Navech, Damien Panafieu, Romain Nicoud, Bastien Pécoul, Nicolas Gascuel (capitaine), Cyprien Caldaguès, Thomas Provost, Damien Fourcade, Lionel Pascal, Florian Chauliac, Romain Guilbert,Jérémy Navech, Jean-Luc Boucharinc. Sous la pluie et avec une surface glissante, la rencontre commence avec une bonne action par Florian Chauliac qui ne se concrétise pas : le Caldagués qui ne parvient pas à armer sa frappe. À la 20ᵉ minute, Maxime Navech empêche les locaux d’inscrire leur premier but de la confrontation en dégageant le ballon de la tête. Après un corner, Saint-Georges ouvre l’affichage à la 21ᵉ (1-0). Menés au score, les rouges et blancs tentent d’égaliser, sans succès. Lionel Pascal fait souffrir la défense adverse, mais il ne trouve pas le chemin des filets. A la 36ᵉ, Jérémy Navech remplace Thomas Provost, qui sort sur blessure…

Lieutadés aussi...

Image
En trois clichés, la cérémonie de haute tenue du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918




Image

Le vibrant hommage aux poilus du Caldagués

Image
Un siècle que l’Armistice du 11 novembre 1918 a posé le point final aux combats fratricides de la Première Guerre mondiale. Le soulagement immense et la joie s’emparèrent de chaque localité. Un grand soupir d’apaisement traversa la France. « Enfin, après quatre interminables années de bruit et de fureur, de nuit et de terreur, les armes se taisent sur le front occidental. » Jour d’hommage et de recueillement, cette date donne lieu chaque année à des cérémonies commémoratives. Le Caldagués a toujours montré sa reconnaissance à ses nombreux « pays » qui figurent sur les monuments aux morts du canton. Pour mémoire, 348 soldats ont perdu la vie lors de ce conflit. Dont 84 de Chaudes-Aigues, 69 de Saint-Urcize, 47 de Lieutadés, 24 de Maurines, 21 d’Espinasse. Mais aussi 21 de Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues, 19 d’Anterrieux, 17 de Saint-Martial, 15 de La Trinitat, 13 de Fridefont, 11 de Deux-Verges et 5 de Jabrun. Une pensée également à l’égard de l’ensemble des morts pour la France, tombés p…

De Retour au West-Aubrac-Horses

Image
Dix ans plus tard, me voilà de retour au West-Aubrac-Horses à Bonnevide de la Trinitat. Dominique toujours aussi passionnée par les chevaux et Gérard cheville ouvrière des lieux poursuivent leur tâche avec bonhomie et humour. Ils ont introduit au milieu des Aubrac des destriers venus des États-Unis ainsi que le Cutting, une discipline en ligne directe de chez l’oncle Sam. Le Cutting est une forme de sport dérivé des élevages américains pour trier le bétail. De traditionnel il est devenu source de plaisir et de compétition. Le West-Aubrac est un lieu de culture américaine où se pratique une spécialité née du travail du ranch à la fin du 18e siècle. Chaque tête devait être isolée ou coupée (to cut) du reste du groupe pour marquage, soins et vente… Les vachers découvrirent que certains équidés détenaient un talent particulier pour entrer dans le troupeau sans le déranger et séparer une bête. La tenir en dehors du cheptel grâce à des arrêts et demi-tours rapides sans l’intervention de so…