Mais qu’est ce que le SCOT ?


Le Schéma de Cohérence Territoriale est le document de planification qui fixe les orientations stratégiques d’aménagement à l’Est Cantal. Il assure l’homogénéité d’une progression économique, la préservation d’une agriculture de qualité et la plus-value de l’environnement et des paysages encore sauvegardés. Le SCOT Est Cantal a également pour objectifs de réduire le parc des logements vacants et de mettre en valeur le patrimoine bâti. Pour l'établir , le SYTEC (Syndicat des Territoires de l'Est Cantal) a
engagé des approches convergentes comme le "Projet territorial de Développement durable", "l’Atlas de la biodiversité territoriale"... Ces dossiers fixent des finalités et pointent les grandes orientations d’aménagement. Le SCOT a pour dessein d’harmoniser et de rendre cohérent les programmes de croissance à l’échelle de plusieurs communautés de communes. L'opération concerne tous les habitants de l’Est Cantal, dont le Caldagués. Les élus, les collectivités, les acteurs économiques, dans leurs domaines de compétence respectifs, les associations et tous les citoyens peuvent et doivent participer. Il se prépare dans le cadre d’une réflexion élargie pour garantir sa réussite et son application. Une concertation va permettre de distiller à l’ensemble du terroir une information sur le déroulement de la procédure et d’offrir à tous la possibilité de s’exprimer et d’échanger sur le projet. Pour cela pendant la durée de conception , le SYTEC met en œuvre les modalités de dialogue appropriées. Des registres autorisent les habitants à se renseigner et objectiver dans les maisons de services . Celle du Caldagués possède un espace à disposition où la population peut consulter nombre de documents et un « cahier » pour éventuellement déposer ses réflexions par écrit. On le comprend, l’élaboration du Scot, se construira sur plusieurs années. À l’issue de la procédure, le projet sera soumis à enquête publique.

Les articles les plus consultés du mois

Intervention in extenso de Monsieur Molines

Le drôle de cinéma du 4 avril à La Source.

L’association des commerçants jette l’éponge