Jean-Pierre Grouzard, président de la FFCM en visite Caldagués.

Jean-Pierre Grouzard le président de la « fédération française des curistes médicalisés », FFCM vient d’animer une rencontre en Caldagués à destination des curistes. Le 17 mai 2000, des patients fondent au Mont-Dore (63), la « Fédération française des Curistes médicalisés ». Aujourd’hui elle est agréée par le Ministère de la Santé pour incarner les usagers du thermalisme. Elle rassemble plus de 3000 adhérents et sympathisants répartis sur 70 stations et renseigne plus de 80 000 personnes. Avec la FFCM, ses membres sont les nouveaux partenaires du thermalisme médicalisé, aptes à s’engager dans sa rénovation, responsables et décidés à veiller au respect des bonnes pratiques de soins. Elle s’affirme force de proposition, vigilante sur la conformité des actes et privilégie toujours le dialogue et l’information. Jean-Pierre Grouzard dans son propos aime à rappeler ce principe élémentaire avant d’ajouter « notre expertise est reconnue autant qu’appréciée, voire crainte, et nous sommes des bénévoles totalement indépendants non subventionnés pour attester justement de notre liberté. Nous demeurons sans opinion politique ni de droite ni de gauche. Nous voulons simplement que le thermalisme social et médicalisé en France avance ». La rencontre devenait rapidement l’habituelle question-réponse sur les soucis que peuvent trouver les curistes à Chaudes-Aigues. Bernard le Cloarec, vice-président, délégué Caldagués, évoquait de son côté son entretien annuel avec Jean-Marc Dolon où les problèmes posés sur la table se réglaient promptement. « Ici la direction reste très attentive à tous les petits agacements et ils tiennent à ce que chacun s’exprime par le bulletin de satisfaction ». Et Jean-Pierre Grouzard d’ajouter « Ici vous êtes choyés nos retours sont positifs. Vous êtes favorisés tant dans la durée des soins que leurs enchaînements, mais aussi dans les prestations toujours au-dessus des préconisations légales. Vous évoluez dans une structure à taille humaine. » Les présents acquiesçaient et confirmaient les propos du président de la FFCM. D’aucuns se renseignaient cependant sur les destinations existantes pour leur pathologie. La réponse tombait « Le nomadisme en termes de thermalisme ne se révèle pas judicieux. Restez dans l’établissement où vous trouvez votre confort et bien être. Choisissez une station où vous connaissez tout le monde, où votre avis compte. Bien sûr vous avez des soucis, mais ils se règlent. Ailleurs on ne vous écoute pas. Dans les petites structures, vous rencontrez toujours un interlocuteur ». Questions techniques et administratives, alimentaient le dialogue avant le partage du verre de l’amitié.

Les articles les plus consultés

Une fête du sport bien dans le ton.

PISCINE MUNICIPALE

En hommage et souvenir du 20 juin 1944

250 Collégiens au cinéma La Source